Majestic Murder – Armelle Carbonel

 

majestic murder photo
Sortie : le 17 février 2017

J’ai adoré « Criminal Loft », le précédent thriller d’Armelle Carbonel, qui se passait aux États-Unis dans un ancien sanatorium, avec des prisonniers en sursis. Son nouveau thriller « Majestic Murder », aux éditions Fleur Sauvage, saura vous surprendre par son scénario sombre et original. Émotions garanties !

A la recherche d’un avenir meilleur

L’histoire se déroule au États-Unis. Tout commence dans un hangar abandonné de l’East Saint Louis servant de squat à des accrocs à l’alcool ou à la drogue. Sans travail, la jeune Lillian vit là, désœuvrée, rêvant de brûler les planches d’une scène de théâtre. Elle adore Shakespeare et connaît tout son répertoire. Lillian, sous les effets de l’héroïne, va échapper de justesse au pire, sauvée par un certain Seamus fraîchement débarqué.

Suite à la découverte d’une petite annonce imprimée sur un tract qui traînait là, Seamus soumet l’idée à Lillian de partir. En effet, une troupe de théâtre cherche deux comédiens pour interpréter une pièce inédite, avec la garantie d’un salaire hebdomadaire. Lillian se laisse convaincre.

Seamus et Lillian vont passer une audition au « Majestic », un théâtre situé dans un lieu désert. Là-bas, ils rencontrent Allan, le metteur en scène, qui les engage et les présente au reste de la troupe. Ils seront nourris et logés sur place. L’aventure peut commencée…

Comment jouer son rôle à la perfection ?

La troupe est composée de personnalités plus étranges les uns que les autres : Allan, Maddy, Sarah et Clark. Il y a même un jeune garçon qui hante ces murs. Son nom est Noname. Qui est-il ?

Mais dans quoi Seamus et Lillian se sont-ils engagés ? Allan, le metteur en scène à des méthodes très particulières pour amener les comédiens à tirer la quintessence de leur rôle !

Ce thriller est un huis clos. Toutes les intrigues se passent dans ce théâtre, à l’abri des regards, dans le secret. Chaque personnage possède une part d’ombre. On entend chuchoter dans les couloirs. Mais à qui faire confiance ?

Armelle Carbonel nous offre un thriller sombre, dérangeant, déstabilisant. Elle sait nous captiver en créant une atmosphère pesante ou oppressante. On est entraîné dans une spirale infernale. Mais jusqu’où ira-t-elle ? L’auteure marque les esprits et nous livre un final époustouflant. Un thriller magnifique et un coup de cœur !

coup-de-coeur_violet

 

Armelle Carbonel TB

Surnommée « La Nécromancière », Armelle Carbonel vit dans le 78. Son premier roman, « Criminal Loft », lui ouvrira les portes de Fleur Sauvage et du succès. Après un « Criminal Loft » encensé par la critique, « Majestic Murder » est un thriller sombre et original, asseyant définitivement son auteure parmi les plumes majeures de la littérature noire.

Disparue – Darcey Bell

disparue banniere
Sortie : le 6 avril 2017

L’histoire…

Tout oppose en apparence Stephanie, une jeune veuve sans emploi qui partage son temps entre son fils Miles et la rédaction de son « blog de maman », et Emily, une femme d’affaires sophistiquée et mariée.

Elles s’entendent pourtant à merveille et ont noué, dans leur petite ville du Connecticut, une amitié aussi forte que celle qui lie leurs deux fils de cinq ans.

Et lorsque Emily lui demande de récupérer son fils Nicky à la sortie de l’école, Stephanie accepte tout naturellement. Mais Emily ne revient pas. Que lui est-il arrivé ?

Ce que j’en pense…

Un thriller psychologique passionnant passé la première partie de ce livre donc accrochez-vous ! On commence par Stephanie qui tient un blog sur sa vie de « Maman » et qui relate sa rencontre avec sa nouvelle meilleure amie Emily.

Les évènements qui vont suivre amènent le sujet de l’intrigue qui est la disparition soudaine de sa meilleure amie. L’inquiétude monte chez Stephanie amenée, malgré elle, à garder Nicky, le fils d’Emily.

Mais le suspense est là et va vous cueillir au moment où vous ne l’attendrez pas !

Dans la deuxième partie, le rythme s’accélère et la suite se révèle brillante et les retournements de situations arrivent.

Les personnages de cette histoire sont troublants. Qui sont-ils vraiment ? Quels secrets cachent-ils ? Quelle vérité donnent-ils à voir ?

Les personnages de cette intrigue sont réalistes avec des caractères très différents. On peut être victime ou dominant. Choisissez votre camp !

Mais peut-on tout contrôler ? Non, bien sûr ! Voilà l’enjeu de cette intrigue qui vous fera passer par toutes les émotions : l’inquiétude, le doute, la peur…

Il va s’en passer des choses dans la vie de Stephanie, la « maman » gentille et dévouée. Elle devra réagir, s’adapter ou sinon elle en paiera les frais.

Bravo à Darcey Bell pour ce premier roman qui m’a tenu en haleine jusqu’à la fin. Un bon moment de détente et de suspense !

darcy bell photoDarcey Bell a grandi dans une ferme de l’Iowa et est aujourd’hui institutrice à Chicago. Disparue (A simple favor) est son premier roman.

« En tant qu’institutrice, j’ai tous les jours la même angoisse, terrifiante : que se passerait-il si personne ne venait récupérer l’un des enfants? Comment réagirais-je? Que se passerait-il ensuite? Je me suis servie de cette peur pour écrire Disparue. » Darcey Bell

Le jour du chien – Patrick Bauwen

patrick bauwen 222
Sortie : le 29 mars 2017

Je remercie les éditions Albin Michel de m’avoir permis de découvrir Patrick Bauwen par son dernier thriller « Le jour du Chien ». Ce fut une excellente lecture. Un thriller qui m’a happé pour ne plus me lâcher jusqu’au final. Quel génie ce Bauwen !

L’HISTOIRE

Paris. Après une journée exténuante, Christian Kovak, médecin urgentiste, rentre chez lui par le métro. Peu de gens dans son compartiment. Coupure d’électricité dans la rame qui s’arrête entre deux stations. Deux loubards s’approchent et menacent une jeune femme tout en la filmant avec leur téléphone portable. La scène est filmée en direct et visible en live sur internet. Kovak veut s’interposer mais un des caïds sort un flingue et fait feu sur lui. Kovak est blessé à l’épaule. Les deux loubards s’enfuient alors par les portes.

Après visionnage de la vidéo diffusée sur internet, Kovak n’en croie pas ses yeux ! Il aperçoit parmi les voyageurs une femme qui ressemble à Djeen, sa femme. Sauf que Djeen est décédée trois ans plus tôt, jetée sur les rails du métro.

Je n’en dirais pas plus pour ne pas gâcher le suspense…

MON AVIS

Patrick Bauwen nous offre un thriller hallucinant. Il installe un climat sombre où la tension est palpable. Beaucoup de choses inimaginables se passent sous terre, entre le métro et ses catacombes. Un tueur rode, cherchant une proie. Le monde souterrain est son domaine. Il est libre de faire ce qu’il veut. Et il ne va pas s’en priver.

L’angoisse est là, la peur suinte. J’ai redouté le pire pour Christian Kovak qui cherche des réponses. Le monde souterrain pourrait devenir son tombeau. Sous terre, Kovak va découvrir une vie parallèle, de nouvelles règles. De nouveaux personnages entreront en action pour son bien ou pour son malheur.

Le rythme de l’histoire est rapide grâce à des chapitres courts. L’écriture est fluide et addictive. Des rebondissements vous tiendront en haleine. Certains personnages m’ont touché par leur force ou leur innocence. J’ai eu peur pour leur vie.

Ne pensez pas que l’intrigue soit simple. Elle se complexifie lorsque vous penser la comprendre.  Telle une araignée qui étend sa toile, l’histoire se densifie et offre d’autres pistes à suivre. L’auteur sait nous manipuler à notre insu et nous offre un final bluffant.

Je vous recommande vivement ce thriller. Il est impossible à lâcher une fois commencé et dur à quitter une fois terminé car on en redemande ! Une lecture surprenante et captivante !

4ème de Couv’

Les ténèbres sont mon domaine. Le métro, ma cité des morts. La souffrance de mes victimes, mon plaisir. Je suis le Chien. Inquisiteur ou Guerrier Saint, comme vous voudrez. Dieu est avec moi. Djeen, je croyais l’avoir tuée. C’était il y a trois ans. Déchiquetée par les roues du métro. Et voilà qu’elle me menace… Je dois la retrouver avant que Kovak ne le fasse. Et ce jour-là signera l’apogée du mal. Sur les traces d’un tueur psychopathe, dans un Paris souterrain plus hallucinant que l’Enfer, le nouveau thriller de Patrick Bauwen, un des maîtres du genre depuis L’Oeil de Caine.

BIOGRAPHIE

bauwenPatrick Bauwen dirige un service d’urgence dans un hôpital de la région parisienne. Il partage sa vie entre ses deux passions : l’écriture et la médecine d’urgence.

L’Œil de Caine (2007, 40 000 exemplaires vendus en librairie), a obtenu le prix Polar des lecteurs du Livre de Poche et le Prix Carrefour du 1er roman, Monster (2009), le prix Maison de la Presse, et Seul à savoir (2010) a reçu le prix Littré.

Tu tueras l’ange – Sandrone Dazieri

dazieri TB
Sortie : le 18 mai 2017

Après avoir lu « Tu tueras le père » de Sandrone Dazieri qui fut un coup de cœur, j’ai achevé la lecture de son second opus « Tu tueras l’ange ». Il faut savoir que l’auteur a souhaité faire une trilogie avec les personnages de Dante Torre et Colomba Caselli. Les enquêtes des deux thrillers parus sont indépendantes mais il y a un fil rouge : l’histoire et la vie passée de Dante est dévoilée au fur et à mesure.

Ce nouveau thriller de Sandrone Dazieri est un très bon cru. Il débute avec une nouvelle enquête explosive impliquant un TGV arrivant à Rome ! Colomba est dépêchée sur place pour constater les dégâts. Elle appelle son ami Dante pour l’aider dans ses recherches. Le tandem Colomba/Dante se reforme pour notre plus grand plaisir !

L’HISTOIRE

La mort rôde, aussi belle que fatale. Serez-vous sa prochaine victime ?

Lorsque le TGV Milan-Rome arrive à quai, la police fait une macabre découverte : tous les passagers de la classe affaires sont morts.

Si les premiers indices orientent l’enquête vers un attentat, la commissaire adjointe Colomba Caselli, muscles d’acier et âme fragile, a de sérieux doutes. Pour elle, seul Dante Torre, « l’Homme du Silo », est capable d’y voir clair dans ce brouillard de mensonges et de fausses pistes.

Très vite, ils découvrent que ce massacre n’est que l’énième épisode d’une longue série de carnages, sur laquelle plane l’ombre d’une mystérieuse figure féminine. Elle ne laisse aucune trace, juste un nom : Giltiné, l’ange lituanien des morts.

sandrone dazieri ange3

MON AVIS

Contrairement au thriller « Tu tueras le père », entièrement centré sur le personnage de Dante Torre, « Tu tueras l’ange » souhaite nous raconter une autre histoire, celle d’une tueuse mystérieuse nommée Giltiné, l’ange des morts. De nombreux meurtres et massacres semblent lui être attribués. Mais pourquoi tue-t-elle tant de personnes ? Dans quel but ?

Colomba et Dante auront fort à faire pour démêler le vrai du faux dans ces différents massacres perpétrés sur le territoire italien. Heureusement que Dante possède certains dons hérités de son enfermement passé. En effet, il sait quand une personne ment et peut détecter des micro-mouvements invisibles au commun des mortels. Il est un peu mentaliste. Un peu autiste, il échafaude des théories sur la seule base d’un indice ou de son intuition. Dante peut aussi compter sur l’aide de son ami Santiago, un hacker hors pair.

Le plus dur pour Dante sera de convaincre Colomba de la véracité de ses théories car celle-ci veut des preuves. Pour le suivre dans ses recherches, Colomba devra faire confiance à son ami et surtout prendre de gros risques. Beaucoup d’infractions au règlement de la police judiciaire seront commises. Colomba suivra-t-elle Dante dans ses projets quitte à perdre son insigne et son poste d’enquêtrice ?

Mais une course contre la montre va s’engager pour trouver des indices susceptibles de stopper cette mystérieuse tueuse avant qu’un autre carnage voit le jour. Arriveront-ils à temps ?

Les personnalités antagonistes de Dante et Colomba sont très bien développées et je me suis attaché à leurs caractères. Entre un Dante fonceur et intuitif et une Colomba réfléchie et rationnelle, ce n’est pas gagner ! Tous les deux ont des failles psychiques importantes qu’ils doivent apprendre à gérer. Certaines phobies ou des attaques de panique peuvent les paralyser au mauvais moment.

Il y a beaucoup de recherches et d’investigations dans ce thriller. Pour moi, le gros du suspense et de l’action se reporte sur le dernier tiers du livre. Et là, vous aurez votre dose d’adrénaline et la tension montera en flèche.

Pour être honnête, ce second opus m’a semblé plus conventionnel. Une très bonne enquête sur les agissements d’un nouveau personnage féminin et moins de révélations sur Dante. Mais rassurez-vous, le final vous comblera et Dante aura enfin des réponses à ses questions.

En conclusion, un bon thriller qui fait avancer l’histoire personnelle de Dante mais qui m’a laissé sur un cliffanger. Il me tarde donc d’avoir entre les mains le troisième volet de cette trilogie pour connaître le fin mot de l’histoire.

BIOGRAPHIE

Sandrone-Dazieri3Sandrone Dazieri est né à Crémone en 1964. À ses débuts, il exerce divers métiers avant de devenir journaliste spécialisé dans la contre-culture et la fiction de genre. De 2001 à 2004, il se fait connaître en France par une trilogie noire encensée par la critique : Sandrone & Associé. Scénariste de séries à succès pour la télévision depuis dix ans, il a également dirigé la collection des romans policiers chez Mondadori. Il revient en force avec Tu tueras le Père. « Meilleur thriller de l’année 2014 » selon Il Corriere della Sera, déjà vendu dans dix pays, ce livre est un véritable best-seller en Italie, en Allemagne et bientôt dans le monde entier. L’auteur vit à Milan.

Tu tueras le Père – Sandrone Dazieri

sandrone-dazieri-5257814
Sortie : le 8 octobre 2015

Avant toute chose, je dois vous dire que ce thriller « Tu tueras le père » de Sandrone Dazieri a été pour moi un électrochoc, un énorme coup de cœur ! Peu de livres m’ont tenu en haleine pendant plus de 600 pages ! C’est un exploit de pouvoir renouveler l’intérêt du lecteur par des révélations et des rebondissements réguliers et de tenir la distance jusqu’au final !

L’HISTOIRE

Non loin de Rome, un homme affolé tente d’arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d’une clairière.

Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas à l’hypothèse du drame familial et fait appel à un expert en disparition de personnes : Dante Torre. Kidnappé enfant, il a grandi seul  enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s’échapper. Pendant des années, son seul contact avec l’extérieur a été son mystérieux geôlier qu’il appelle « le Père ».

Colomba va le confronter à son pire cauchemar : dans cette affaire, Dante reconnaît la signature de ce Père jamais identifié, jamais arrêté…

MON AVIS

Cette histoire de séquestration d’enfant est traitée de manière originale et est très prenante. J’ai été en empathie totale avec Dante Torre, ce garçon enlevé à sa famille et j’ai traversé avec lui les privations qu’il a dû endurer de la part du « Père ». L’enquête qui suit tient ses promesses et m’a emmené loin de mes certitudes.

Ce thriller est construit magnifiquement. Il alterne les flashbacks, les révélations et rebondissements de l’enquête, les courses poursuites qui font monter la tension et notre taux d’adrénaline.

Les personnages de Dante Torre et Colomba Caselli sont exceptionnels car ils sont humains avant tout. Ceux-ci traînent leur lourd passé avec eux et cherchent une solution pour mieux le vivre.

Dante Torre est claustrophobe, agoraphobe et ne supporte pas les espaces fermés comme les ascenseurs et même les appartements. Il prend des cocktails de médicaments pour affronter ses peurs.

Le commissaire Colomba Caselli a elle aussi ses peurs. Elle doit se remettre d’un évènement traumatisant qu’elle nomme « le désastre ». Elle est d’ailleurs en disponibilité professionnelle et pense même à démissionner de la police. Mais son supérieur Rovere la persuade de prendre cette enquête sur la disparition d’un garçon de huit ans et de s’adjoindre l’aide de Dante Torre.

Cette intrigue est menée d’une main de maître par l’auteur qui m’a époustouflé plus d’une fois en faisant coïncider des faits historiques avec l’histoire de Dante Torre. Les flashbacks sur le passé de Dante m’ont montré l’ambiance oppressante qui régnait dans ce silo.

Je n’ai jamais vu autant d’événements différents se produire dans une seule histoire. Et tous ces évènements ont un sens et un lien avec l’intrigue principale. Chapeau bas Monsieur Sandrone Dazieri !

Vous l’avez compris, ce thriller est une pépite incontournable qui vous fera passer par toutes les émotions possibles et imaginables pour votre plus grand plaisir ! Un méga coup de cœur ! A lire d’urgence !

coup-de-coeur_violet

BIOGRAPHIE

Sandrone-Dazieri2

Sandrone Dazieri est né à Crémone en 1964. À ses débuts, il exerce divers métiers avant de devenir journaliste spécialisé dans la contre-culture et la fiction de genre. De 2001 à 2004, il se fait connaître en France par une trilogie noire encensée par la critique : Sandrone & Associé. Scénariste de séries à succès pour la télévision depuis dix ans, il a également dirigé la collection des romans policiers chez Mondadori. Il revient en force avec Tu tueras le Père. « Meilleur thriller de l’année 2014 » selon Il Corriere della Sera, déjà vendu dans dix pays, ce livre est un véritable best-seller en Italie, en Allemagne et bientôt dans le monde entier. L’auteur vit à Milan.

Sharko – Franck Thilliez

sharko2017
Sortie : le 11 mai 2017

Merci à Franck Thilliez de trouver de nouvelles idées pour ces polars ou thrillers qui nous permettent à la fois de nous évader et d’enrichir notre savoir sur des thèmes sociétaux, historiques et scientifiques.

L’auteur nous permet de retrouver le couple Franck Sharko et Lucie Henebelle, flics au 36 quai des Orfèvres, aujourd’hui parents de jumeaux.

L’HISTOIRE

Océanopolis de Brest. Un plongeur qui défie ses limites dans un bassin à requins. Un prologue d’anthologie !

Athis-Mons, banlieue sud de Paris. Pour faire plaisir à sa tante, Lucie Henebelle reprend un dossier et l’enquête de son oncle, flic retraité, récemment décédé, sur la disparition d’une jeune fille. Du point de vue de l’oncle, le suspect serait un certain Ramirez, ayant déjà fait de la prison pour agression, détention d’arme illégale et tentative de viol.

Lucie Henebelle se rend chez ce Ramirez, descend dans sa cave et se retrouve en mauvaise posture : elle se fait attaquer et tire sur cet homme, avec son arme de service, pour sauver sa peau mais elle est entrée chez lui illégalement sans enquête officielle. Elle vient de commettre un meurtre qui risque de compromettre sa carrière dans la police.

Sharko vient au secours de Lucie et maquille la scène de crime pour disculper sa compagne et pour que ce dossier soit traité par ses services. Ainsi il espère maîtriser cette enquête. Il est hors de question que Lucie aille en prison et que l’avenir de ses enfants soit compromis.

MON AVIS

Avec « Sharko », Franck Thilliez nous offre un magnifique thriller. En plus de l’enquête, on sent que l’auteur s’est documenté sur de nombreux sujets qui vont donner du fond à l’histoire.

Dès le prologue, mon intérêt a été suscité et j’ai été happé dans ce tourbillon de mots. La tension est présente dès la première page et ne retombe pas avant la fin des 576 pages de ce thriller.

Je ne vous dirais rien de plus sur l’histoire car ce serait criminel. Mais le couple Sharko-Henebelle est soumis à rude épreuve dans cette enquête. Le côté réfléchi de Sharko et son côté fonceur sont des atouts complémentaires pour avancer. De son côté, Lucie Henebelle  à un rôle important dans les investigations.

Nicolas Bellanger, un de leur collègue flic qui a perdu sa compagne Camille dans des circonstances atroces il y a deux ans, continue à faire son deuil. Il survit. Il est décidé à faire la lumière complète sur cette affaire et ne lâche rien. C’est une personne très intelligente, un maniaque du détail. Sharko et Lucie retiennent leur souffle pour ne pas se compromettre involontairement.

Ce thriller va vous mener du côté sombre de l’âme humaine. Vous y croiserez de la cruauté, du sadisme, de l’exploitation humaine, un pouvoir qui peut tout se permettre pour arriver à ses fins.

Vous découvrirez des choses impensables mais vraies, quelques lueurs d’espoir… Mais à la fin de ce livre, vous vous poserez toujours des questions. Et si tout n’était pas vraiment sous contrôle ? Quel avenir pour notre monde ?

BIOGRAPHIE

Franck thilliez 2017petitBFranck Thilliez est l’auteur d’une quinzaine de romans, parmi lesquels Atomka, Le Syndrome E et, plus récemment, Pandemia et REVER.

Lauréat du prix Étoiles du Parisien-Aujourd’hui en France pour le meilleur polar 2014 avec Angor, il confirme sa place de pilier du thriller français et continue d’alterner one shots et enquêtes menées par son couple phare, Lucie Henebelle/Franck Sharko.

Adapté au cinéma pour La Chambre des morts (prix SNCF du polar français), Franck Thilliez est aussi scénariste. Ses livres sont traduits dans le monde entier.

Enregistrer

Le saut de l’ange – Lisa Gardner

 

9782226319272-j
Sortie : le 4 janvier 2017

Ce thriller psychologique « Le saut de l’ange » de Lisa Gardner m’a fait découvrir l’univers de cette auteure. C’est donc sans à priori que je me suis lancé dans la lecture de cette histoire.

Nuit noire et pluvieuse sur le New Hampshire. Au détour d’une route, une voiture fait une violente embardée. Au volant, Nicole ne se souvient de rien, sauf d’une chose : sa fille, qui était avec elle, a disparu. Si les recherches de la police confirment la présence d’une autre personne lors de l’accident, le mari de Nicole prétend que l’enfant n’a jamais existé. Qui croire ? Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ?

Après lecture, je dois vous dire que ce thriller m’a bien plu car l’intrigue est bien plus complexe que je ne l’aurai pensé. Pendant la première partie du livre, j’ai dû m’accrocher un peu car il y a quelques répétitions dues aux pensées obsessionnelles de Nicky fixées sur sa fille disparue Vero. Mais plus j’ai avancé dans cette histoire, plus le plaisir de dénouer le vrai du faux m’a séduit.

En effet, le personnage de Nicky est complexe et m’a intrigué. Nicky a-t-elle raison pour sa fille Vero ou est-elle folle ?

Le mari Thomas est-il si attentionné que cela ou joue-t-il un jeu ? L’accident de voiture de Nicky est-il naturel ou l’Audi Q5 Premium, un bijou de technologie haut de gamme, a-t-elle été sabotée ?

Ces questions et beaucoup d’autres trottent dans la tête des enquêteurs chargés de cette affaire. Le sergent Wyatt Foster et son collègue Kévin vont essayer de démêler les fils de cette histoire. Ils vont interroger le mari pendant que sa femme récupère de ses blessures à l’hôpital. Tessa Leoni, ex-flic passée dans le privé, va aussi apporter son aide à Wyatt.

Mais Nicky souffre d’un syndrome post-commotionnel : elle a reçu trop de chocs sur la tête au cours des six derniers mois. Cela peut altérer son jugement. De plus, d’importants trous de mémoire effacent son histoire passée. Nicky a du mal à se rappeler pourquoi elle a pris sa voiture et les circonstances de l’accident.

Et c’est là que ça devient intéressant. Pourquoi ? Parce que Nicky commence à se rappeler des choses oubliées de son passé…

Et là, je m’arrête… Je vous laisse le plaisir de savourer cette enquête qui devient passionnante et folle à la fois. L’auteure, Lisa Gardner, a de l’imagination et sait nous mener vers de fausses pistes. Les personnages de Nicky et de Thomas ont tous deux des passés inconnus. Qui peut dire qui ils sont ? Vous le saurez en lisant cet excellent thriller de Lisa Gardner !

BIOGRAPHIE

Écrivain américain, Lisa Gardner a grandi à Hillsboro, dans l’Oregon. Auteur de plusieurs thrillers, elle a également écrit des romans sous le pseudonyme d’Alicia Scott. Elle vit actuellement dans le New Hampshire.gardner

Lisa Gardner, Grand Prix des lectrices de Elle Policier pour « La Maison d’à côté », s’impose comme la plume incontournable du thriller psychologique. Salué par la critique, « Le Saut de l’ange » est en tête sur la liste des best-sellers du New York Times. Il ne laissera aucun lecteur indemne.

Enregistrer

Enregistrer

Du feu de l’enfer – Sire Cedric

51hLvKHOtwL
Sortie : le 9 mars 2017

C’est avec ce thriller « Du feu de l’enfer » de Sire Cedric que je découvre l’auteur. L’intrigue principale traite du milieu des sectes sataniques et des soirées un peu extrêmes organisées pour des personnes de pouvoir. L’histoire fait aussi la part belle aux relations entre une sœur et son frère, deux façons très différentes de voir la vie, deux personnages aux caractères opposés.

Manon est thanatopractrice. Elle aime son métier et fait en sorte de restituer à la famille du défunt un corps serein pour les aider à faire leur deuil. Ariel, le frère de Manon, est délinquant et trempe dans diverses combines dont le vol de voitures.

Un jour, Ariel, après une rupture avec sa petite amie, débarque chez sa sœur Manon et lui demande de l’héberger quelques jours. La relation entre la sœur et le frère n’est pas au beau fixe car Ariel est coutumier des affaires louches et demande souvent de l’aide à sa sœur. Mais celle-ci, par bonté d’âme, accepte.

Le lendemain, Manon voit une tâche de sang sur le plafond de sa chambre. Elle monte voir son voisin et le découvre sans vie. Tout le monde pense alors à un suicide.

Le même jour, Ariel se rend compte qu’il est suivi par des personnes bizarres. Pourquoi ? Dans quelle affaire a-t-il mis les pieds ? Il va bientôt le savoir pour son malheur et celui de sa sœur embarquée malgré elle.

Suite à une série de meurtres non conventionnels et violents, la police est appelée sur les lieux et le lieutenant Franck Raynal se charge de l’enquête. Manon est entendue par Raynal qui essaie de la tranquilliser. Mais le frère et la sœur sont pris entre deux feux et doivent agirent sans la police. Ariel ayant des choses à se reprocher évite la police.

Ce thriller part à cent à l’heure et ne m’a plus lâcher. L’action est présente à toutes les pages. Les chapitres sont courts et le rythme est rapide. Pas de descriptions inutiles, les personnages sont plonger au cœur de l’intrigue et doivent trouver des solutions pour s’en sortir.

J’ai été pris par l’ambiance et l’atmosphère que dégage ce thriller. Une chasse à l’homme est ouverte et celle-ci m’a donnée des sueurs froides. C’est brillamment écrit et efficace. Il y a de fausses pistes, des retournements de situations, et j’ai été surpris par ce final que je n’ai pas vu venir. Je conseille ce thriller à tous ceux qui aiment l’action et l’adrénaline !

coup-de-coeur_violet

BIOGRAPHIE

71nRPI4vROL._UX250_Né en 1974, le Toulousain Sire Cédric occupe depuis plusieurs années une place de choix sur la scène du thriller français.

Il est l’auteur de huit romans et de deux recueils de nouvelles, aux frontières du polar et du roman fantastique. Il a reçu le prix Masterton pour son roman « L’enfant des cimetières » et le prestigieux prix Polar du festival de Cognac pour son thriller « De fièvre et de sang ».

The Cruelty – Scott Bergstrom

41CCPGYdaYL
Sortie : le 1 février 2017

Ce livre est classé dans la catégorie Young Adult. C’est un thriller sur fond d’espionnage. « The Cruelty » est le tome 1 d’une trilogie à venir écrite par Scott Bergstrom. Je remercie les éditions Hachette Romans de m’avoir permis de lire ce thriller.

New York. Gwendolyn Bloom, 17 ans, lycéenne, vit seule avec son père après le décès de sa mère. Gwendolyn est française mais a dû suivre son père diplomate aux États-Unis pour son travail. Soudain, son père disparaît sans raison. Elle découvre alors qu’il n’est pas diplomate mais un espion travaillant pour le FBI. De plus, des agents du FBI le recherche, l’accusant d’être passé à l’ennemi. Désespérée, Gwendolyn décide de partir seule à la recherche de son père qui, elle en est sûre, a été enlevé et reste vivant.

Après lecture, je vois vous avouez que ce thriller m’a bien détendu. J’ai aimé suivre les pérégrinations de Gwendolyn, quittant New York, à la recherche de son Père à travers l’Europe, en passant par Paris, Berlin et Prague.

Ce qui est intéressant dans cette histoire d’une ado de dix-sept ans, c’est d’assister à la métamorphose d’une personne timide et résignée en un être combatif et résolu à tout faire pour retrouver son père.

D’ailleurs, Gwendolyn se trouvera des alliés prêts à l’aider dans sa quête. Elle fera la connaissance d’un garçon de son lycée, Terrance, qui deviendra un ami de confiance. Un vieil homme, Bela, lui prodiguera des conseils et des infos pour la suite. On lui donnera le nom d’une femme, espionne elle-même, qui la formera aux arts martiaux.

Une fois prête physiquement et psychologiquement à affronter le danger et à réagir rapidement, Gwendolyn devra prouver qu’elle est prête à tuer pour survivre. Car les gens qui peuvent détenir son père ne sont pas des tendres. Ils sont plutôt impliqués dans des opérations frauduleuses et des trafics mafieux.

Gwendolyn, en fonction des indices qu’elle déchiffrera, remontera la filière pour trouver des gens ayant côtoyés son père. Elle se fera passée pour une autre pour avoir des informations. Elle devra être prête à des sacrifices pour arriver à ses fins.

Cette intrigue ne m’a laissé aucun répit. J’ai dévoré les pages et les chapitres à pleine vitesse pour connaitre ce que l’héroïne projetait de faire ensuite. C’est une lecture très addictive qui m’a fait oublier la réalité.

Par contre, cette héroïne est  un peu trop invincible. J’ai eu aussi l’impression, de temps en temps, qu’on préparait le lecteur à l’action qui allait suivre. Mais ce thriller étant estampillé Young  Adult, je pense que cet effet était voulu.

En conclusion, un très bon thriller sur fond d’espionnage pour s’évader et oublier le quotidien. A consommer sans modération !

La Fille d’Avant – J.P. Delaney

41nsmTjMyEL

Sortie : le 8 mars 2017

Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’œuvre de l’architecture minimaliste, parfaite.

Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs.

Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.

Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.

MON AVIS

En lisant le sujet de ce thriller psychologique de J.P. Delaney « La fille d’Avant », je me suis dis : bon d’accord ! Le pitch a l’air simple : une maison ultra moderne à louer, un propriétaire inquiétant, une jeune femme emménage dans cette maison et y meurt. Une nouvelle femme apparaît et loue cette même maison. L’avenir de cette nouvelle jeune femme est compromis !

Qu’est-ce que ce thriller va m’apporter ? L’intrigue est-elle si simple ?

Après lecture, je peux enfin répondre à ces questions. Et je vous assure que cette intrigue et loin d’être simple et se révèle plutôt complexe. Mon intérêt pour cette histoire s’est même accru au fur et à mesure des pages. J’ai eu droit à de belles  surprises !

Ce thriller psychologique est construit en alternant les chapitres sur la vie d’Emma et de Jane. J’ai vécu, à leur rythme, leurs joies et leurs doutes.

Tout d’abord, j’ai découvert Emma, la locataire d’avant. Certains chapitres m’ont éclairé sur sa façon de vivre et son passé.

Ensuite, j’ai fait connaissance avec Jane, la nouvelle locataire. Cette jeune femme est avant tout en recherche de sécurité. Un évènement passé l’a traumatisé et celle-ci cherche à guérir de ses blessures intérieures. Le fait d’habiter une maison ultra sécurisée la rassure.

Mais pour vivre au One Folgate Street, il y a des conditions très strictes imposées par le propriétaire et architecte Edward Monkford. Ce propriétaire est d’une nature plutôt maniaque et perfectionniste. Quel secret peut bien cacher cette personne ?

Enfin, cette maison est un personnage à elle toute seule. Elle transforme ses habitants et modifie leur façon de vivre.

Je n’en dirais pas plus sur l’intrigue pour ne pas gâcher le suspense. Et du suspense, il y en aura beaucoup ! Les personnalités des différents protagonistes vont se dévoilées. Vous vous poserez des questions, comme Jane, sur le passé de cette Emma. Vous chercherez à connaître les vraies motivations d’Edward Monkford.

L’auteur, J.P. Delaney, maîtrise l’art de la manipulation. Ses personnages comme ses lecteurs ne peuvent y échapper. Ce thriller psychologique, par sa construction et son dénouement final, m’a bluffé. Un roman à découvrir !